1909-1939

1909

Naissance à Saint-Josse-ten-Noode (Bruxelles) le 26 décembre, de père d’origine hasseltoise, Alphonse Van Lint, et de mère originaire du Hainaut, Thérèse Amorison.

1921-1923

Etudie durant deux ans le violon.

En fin d’études primaires, reçoit du bourgmestre de Saint-Josse une boîte de couleur à l’huile en récompense d’un portrait qu’il a fait de lui d’après un dessin de Jacques Ochs (ce qui, dira plus tard Van Lint, marqua le départ de sa vocation picturale).

Aide son père dans son entreprise de bâtiment et de plafonnage.

1924-1937

A quatorze ans, s’inscrit à l’Académie de Saint-Josse-ten-Noode ; y suit les cours de dessin, puis de peinture principalement auprès du peintre Henri Ottevaere, puis de Jacques Maes. 

Y suit également des cours de sculpture et d’architecture. Va s’y lier d’amitié avec les peintres Gaston Bertrand et Anne Bonnet qui le rejoignent en 1936.

1934

Epouse Marguerite Lutte, une jeune fille de Saint-Josse qu’il connaît depuis l’enfance ; le couple s’installe rue de l’Union à Saint-Josse.

1935

Réalise des dioramas pour le pavillon du Congo belge à l’Exposition Universelle de Bruxelles de 1935.

1936-1939

Peint des intérieurs familiaux, des paysages de campagne (Dimanche après-midi en Flandre, 1936, Musée de Louvain-la-Neuve),  des vues de Saint-Josse (Place Houwaert, Musée d’Ostende), ainsi que des portraits de ses proches et quelques nus (Nu assis, 1938).

Est invité à montrer ses premières peintures aux expositions annuelles du Salon de Mai de Bruxelles.

Participe, notamment avec Gaston Bertrand et Anne Bonnet, à l’exposition Art Jeune à la Salle Atrium à Bruxelles (1938).